Figure Chartiste : Les triangles

Publié le 4 juin 2015 | Par OxyTrade | Apprendre le trading, Les bases du trading

Le triangle est une figure chartiste d’indécision montrant une incapacité des acheteurs ou vendeurs à orienter le cours. Il est matérialisé par deux droites convergentes (support et résistance) de sens opposées. Quatre points sont nécessaires pour construire le triangle.

Le triangle descendant
Le triangle descendant est une figure de continuation baissière. Il est formé par un support horizontal, et une résistance oblique baissière. La tendance est plutôt baissière dans cette configuration. On constate généralement une diminution des volumes pendant la formation du triangle. Un pic de volume lors de la cassure du support renforce la validité de la figure.

Voici une représentation graphique d’un triangle descendant avec des objectifs statiques et dynamiques :

Pour les objectifs statiques de gains théoriques, rien de compliquer pour les calculer. Pour les objectifs dynamiques de gains, il suffit de tracer la parallèle à la résistance oblique, reportée au premier plus bas.

En associant les objectifs statiques et dynamiques, on obtient une indication sur la distance des cours mais aussi une indication de vitesse. On peut donc connaître jusqu’où ira les cours et à quelle date.

Le triangle ascendant
Le triangle ascendant est une figure de continuation haussière. Il est formé par un support oblique haussier, et une résistance horizontale. La tendance est plutôt haussière dans cette configuration. Le triangle ascendant garde les mêmes propriétés que le triangle descendant concernant les volumes.

Voici une représentation graphique d’un triangle ascendant avec des objectifs statiques et dynamiques. Les objectifs de gains théoriques se calculent de la même façon que pour les triangles descendants.

Le triangle symétrique
Le triangle symétrique est une figure d’indécision. Il est formé par un support oblique haussier et une résistance oblique baissière. La sortie du triangle est très difficile à anticiper. Le signal d’entrée se fait à la cassure du support ou de la résistance.

Contrairement aux triangles descendants et ascendants, la sortie du triangle peut se faire à la hausse ou à la baisse.

Voici une représentation graphique d’un triangle symétrique avec une sortie haussière :

Voici une représentation graphique d’un triangle symétrique avec une sortie baissière :

Les objectifs de gains théoriques se calculent de la même façon que pour les triangles ascendants et descendants avec des objectifs statiques et dynamiques.